Pianos d'Artistes

La Maison Pleyel offre à l'artiste plasticien une liberté de création totale sur le piano lui permettant ainsi de s'en servir comme d'un support d'expression pour laisser libre cours à son imagination et transformer cet instrument intemporel en œuvre d'art. Chaque artiste est invité à donner sa vision de la musique et de l'instrument en conjuguant deux langages universels, celui de la création plastique et de la création musicale.

Smoke Pleyel par Maarten Baas

Smoke Pleyel par Maarten Baas

Quart de queue Pleyel – Modèle F.

Série limitée à 8 ex. + 4 EA. Signature de l’artiste et estampillé Pleyel. Co-édition: Pleyel et Carpenters Workshop Gallery.

Première édition: 2013. Présenté à l’occasion de l’exposition AD Intérieurs à Paris puis au PAD à Londres.
Prochaine édition disponible : 2/8

Ce piano à queue métamorphosé par Maarten Baas, est à la fois un instrument de musique et une œuvre d’art fonctionnelle. Mariant la musique et l’art plastique, l’artiste rend hommage au piano de Chopin, mythique piano Pleyel, en y apportant sa définition de la beauté faite d’imperfections.
« Comme tous les artistes plasticiens, j’ai toujours été envieux de la beauté de la musique. La vocation de mon travail, particulièrement Smoke, est de sonder l’âme d’un objet comme le fait la musique. Smoke redéfinit la beauté et atteint sa substantifique moelle. Bien que le piano soit transformé, il n’en demeure pas moins un instrument que l’on joue. Au travers de cette pièce, mon intervention vise à réunir l’art plastique et la musique » explique Maarten Baas.
Le piano est travaillé par l’artiste au chalumeau et recouvert d’une couche noire de résine époxy noire, comme le sont les pièces iconiques de la collection « Smoke ». Traité avec la même technique de brûlage, le tabouret de piano a été tapissé d’un tissage au motif inédit imaginé par Pierre Yovanovitch et réalisé selon la technique de la tapisserie d’Aubusson par la Galerie Robert Four.
Contrairement aux apparences, la structure harmonique et acoustique de l’instrument a été préservée de la carbonisation, ce qui permet à cette pièce, véritable sculpture fonctionnelle, vibrante et esthétisante, de conserver sa quatrième dimension : le timbre et le son coloré d’un Pleyel.

En savoir +
Odalisque par Marco Del Re

Odalisque par Marco Del Re

Grand quart de queue Pleyel – Modèle F190.

Série limitée à 8 exemplaires. Signé par l’artiste et estampillé Pleyel.

Première édition : 2012.
Prochain modèle disponible : N°2/8.

Piano “œuvre d’art” de l’artiste Marco Del Re, produit en collaboration avec la Galerie Maeght.

Perpétuant la tradition lorsqu’il travaille dans l’atelier de gravure de Saint Paul, il aborde des techniques expérimentales dans son atelier parisien afin de donner libre cours à sa création.
Cette liberté est visible dans ses lithographies, ses eaux fortes, ses peintures. Toutefois elle s’exprime aussi dans d’autres domaines. "Odalisque" est le 3ème opus de l’œuvre de Marco Del Re dédiée à Pleyel (avec les pianos Erato Humana Est et Cariatide). Ce piano fait allusion aux trois fresques en plâtre polychrome, trois œuvres monumentales sur le thème de la musique, qui ornent le foyer de la Salle Pleyel.
En quête de nouvelles formes d’expression, alliant tradition et modernité, Marco Del Re rend hommage à l’histoire de l’art, à la mythologie et à la musique. Pour ce piano, il utilise des techniques expérimentales de gravure à la gouge sur laque, surlignée de dorure à la feuille d’or fin.


En savoir +
Cariatide par Marco Del Re

Cariatide par Marco Del Re

Grand quart de queue Pleyel – Modèle F190.

Série limitée à 8 exemplaires + 4 épreuves d’artiste. Signé par l’artiste et estampillé Pleyel.

Première édition : 2006.
Prochain modèle disponible : N°3/8

Piano “œuvre d’art” de l’artiste Marco Del Re, produit en collaboration avec la Galerie Maeght.

Ce piano symbolise la volonté de Pleyel de sublimer l’instrument au-delà de ses qualités instrumentales, de conjuguer les Arts et de célébrer la musique.
Cherchant toujours de nouvelles formes d’expression alliant tradition et modernité, Marco Del Re, qui grave dans une brillante matière noire une cariatide libérée, rend hommage à l’histoire de l’Art, à la mythologie et à la musique au travers de cette nouvelle création de piano.
« Grâce à la générosité de Lady Elgin, Cariatide fut enfin délivrée de l’odieux châtiment que les Athéniens lui infligèrent.  Elle put ainsi renouer avec la danse et la musique. » Marco Del Re.
Ce piano est entré dans le fonds d’art contemporain de la Fondation Maeght à Saint-Paul (06) dans le cadre de l’exposition « Le Noir est une couleur – Hommage à Aimé Maeght » en juin 2006.

En savoir +
Erato Humana Est par Marco Del Re

Erato Humana Est par Marco Del Re

Grand quart de queue Pleyel – Modèle F190.

Série limitée à 8 exemplaires + 4 épreuves d’artiste. Signé par l’artiste et estampillé Pleyel.

Première édition : 2006.
Prochain modèle disponible : n°4/8

Piano “œuvre d’art” de l’artiste Marco Del Re, produit en collaboration avec la Galerie Maeght.

Ce piano symbolise la volonté de Pleyel de sublimer l’instrument au-delà de ses qualités instrumentales, de conjuguer les Arts et de célébrer la musique.
“Lasse de la lyre, Erato, muse de la musique, descend du Mont Parnasse. Eprise de mélodie, le piano l’éblouit.”Marco Del Re.
Marco Del Re, graveur et peintre italien, puise son lexique dans celui des grands maîtres du XXe siècle pour construire sa propre phrase picturale : Bonnard, Braque, De Chirico, Derain, Matisse… Il utilise ici le piano comme un support d’expression et rend hommage, au travers de cette allégorie à la musique, à la poésie universelle qu’inspire la musique. Son œuvre est un voyage à travers différentes époques où se côtoient la tradition classique et la peinture moderne. L’univers de Marco Del Re est un hommage à l’Histoire de l’Art, à la mythologie, à la littérature, à la poésie agrémenté de sa propre mémoire ce qui lui donne son originalité.
Marco Del Re aime travailler avec des artisans forts de leur savoir-faire et donc créer des formes nouvelles d’expression alliant tradition et modernité: papier népalais, kilims ottoman, tapisseries pour le Mobilier National, porcelaine de Limoges et, bien sûr, la décoration intérieure du foyer de la Salle Pleyel avec une fresque monumentale en plâtre polychrome gravé et la première édition des pianos de Collection Pleyel. Ce piano est un manifeste qui fait écho à la fresque éponyme qui orne la mythique salle de concert Pleyel.

En savoir +
Muse par Marco Del Re

Muse par Marco Del Re

Quart de queue Pleyel – Modèle F170.

Série limitée à 8 exemplaires. Signé par l’artiste et estampillé Pleyel.

Première édition : 2015.
Prochain modèle disponible : N°2/8.

Piano “œuvre d’art” de l’artiste Marco Del Re, produit en collaboration avec la Galerie Maeght.

Perpétuant la tradition lorsqu’il travaille dans l’atelier de gravure de Saint Paul, Marco Del Re aime travailler avec des artisans forts de leur savoir-faire et donc créer des formes nouvelles d’expression. Il aborde des techniques expérimentales dans son atelier parisien afin de donner libre cours à sa création.
En quête de nouvelles formes d’expression, son œuvre est un voyage à travers différentes époques où se côtoient la tradition classique et la peinture moderne. L’univers de Marco Del Re est un hommage à l’Histoire de l’Art, à la mythologie, à la littérature, à la poésie agrémenté de sa propre mémoire ce qui lui donne son originalité. Pour ce piano, il utilise la technique de gravure à la gouge sur une laque bleu nuit, surlignée de dorure à la feuille d’or fin.

En savoir +
Spacemeeting par Aki Kuroda

Spacemeeting par Aki Kuroda

Grand quart de queue Pleyel – Modèle F190.

Série limitée à 8 exemplaires. Signé par l’artiste et estampillé Pleyel.

Première édition: 2007.
Prochain modèle disponible : 1/8

Piano « œuvre d’art » d’Aki Kuroda, produit en collaboration avec la Galerie Maeght.

Aki Kuroda est un artiste aux multiples facettes donnant vie à ses créations dans des scénographies très étudiées. Ce piano est un écho à son œuvre “Cosmogarden”, où il métamorphose le piano en un espace de rencontre et de passage où se côtoient musique et lumière, sur la toile de fond d’une nuit cosmique, nuit qui se démultiplie comme une fleur, cosmos au sein duquel se distinguent les contours de l’homme.
Le cosmos, la nuit, la mythologie, le corps, la métamorphose, le devenir de l’homme placent l’instrument au cœur de l’univers créatif.
La laque travaillée au pochoir fait ressortir les formes et les couleurs et renforce ainsi la nature poétique et graphique matérialisée par la fleur et la forme géométrique du piano. « Spacemeeting » est né de la spontanéité, le mouvement de la forme faisant jaillir le trait. L’éclat de ce piano, souligné par sa brillance, réside dans une vision à la fois excessivement sereine et quelque peu violente de l’univers.
La poésie de la fleur chère à Aki Kuroda vient apaiser la géométrie cosmique du couvercle et la présence de l’homme dans l’univers.

En savoir +